Bernard Joyet

Publié le par Athée

Bernard JoyetAuteur, Compositeur, Interprète
Nous sommes aux antipodes des rengaines mièvres de l'industrie mercantile et des chanteurs apathiques pour bobos.

Avec Bernard ce n'est pas «l'heure du leurre». Le saltimbanque jongle avec les mots et les sentiments. Il est aussi à l'aise pour manier le drame, l'ironie, la révolte ou la tendresse. Et de plus à l'instar de l'ami Georges, c'est un lascar qui n'engendre pas la mélancolie. Avec lui «Tu jubiles sous le déluge».

Tout ceux qui ont été élevés aux biberons des plaisirs aimeront les perles raffinées servies en ces jardins des délices. Les fruits y sont épicés et parfois pimentés. Avec ce poète libertaire «les mots se glissent sous la plume qui langoureusement les suit»;  «Les mots sont des gouttes de temps».

Absent des ondes le parolier gérontophile de Juliette  nous gratifie de deux des meilleurs disques de la décennie. Dans ce panier y'a rien à jeter et c'est pas les amoureux de la sainte trilogie qui me contrarieront. Georges, Jacques et Léo peuvent dormir tranquille, un héritier est né.

 
Avec lui «on s'ra jamais vieux, on s’ra intrépides, espiègles, perfides, irrévérencieux» et en attendant le prochain opus c'est pas «un ragga abscons» qui va nous dérouter.

Un texte complet ...Ma Bible... et quelques citations
 
 
Quand au père
De mon frère
Dont le père était curé
Alcoolique
Diabolique
Catholique vénéré...
Il volait le vin de messe
Pour faire la fête à neu-neu
Et s'en allait à confesse...
Dieu n'y voyait que du feu!
«Prolongations [L'étoile]»


C'est la fête
Aux prophètes
Au divin
Aux miracles
Aux oracles
Aux devins
«Au temps pour moi ! [L'heure du leurre]»


On s'ra jamais vieux,
On s'ra intrépides,
Espiègles, perfides,
Irrévérencieux.
On s'ra professeurs
En incertitude
En inhabitude
En Droit ... à l'erreur.
Tant que not'cerveau
sera pas liquide,
C'est pas quelques rides
Qui nous f'ront la peau!
On s'ra jamais vieux.
«Prolongations [On s'ra jamais vieux]»

Nos divergences sont si pures
Et nos conflits si généreux
Vivons ensemble et je te jure
Que nous serons très malheureux
«Prolongations [Mayerling]»

On appâte
On épate
Le lecteur
On embrouille
Dans la trouille
L'électeur
«Au temps pour moi [L'heure du leurre]»

Les mots se glisssent sous la plume
Qui langoureusement les suit
...
Aux commissures de mes rêves
Les mots sont des gouttes de temps
«Au temps pour moi [Les Mots]»

Quand il croisait une injustice
La dénoncait à La Palice
Verdict au bistro des amis
Sans appel mille ans d'utopie
«Au temps pour moi ! [La Maladie]»
 


Le site officiel de Bernard Joyet

Œuvres

En savoir +

Une Interview et le Questionnaire de Zanzibart.
 

Publié dans Auteurs

Commenter cet article